La Révolution française: 1789 – 1799 mardi, Fév 27 2007 

La Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et se termine avec le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon Bonaparte. C’est un moment fondamental de l’Histoire de France. Elle proclama l’égalité des citoyens devant la loi et la souveraineté de la Nation, apte à se gouverner au travers de représentants élus.

La Révolution française a aussi créé des divisions durables entre les partisans des idées révolutionnaires et les défenseurs de l’ordre ancien, les anti-cléricaux et l’Église catholique.

ici un schéma

pour savoir en plus de la Révolution

La Révolution française

L’ Èpoque Contemporaine: XIX siècle, XX siècle et le début du XXI siècle jeudi, Fév 22 2007 

La période contemporaine est la dernière grande période de l’Histoire. Son nom indique qu’ elle traite du monde actuel.

La période contemporaine débute sur le plan politique et pour la France avec les conséquencesn de la Révolution Française ou, selon les Historiens, avec le premier Empire Française.

Charles Chaplin

Ici la chronologie de l’Époque Contemporaine*

LES PRINCIPALES PÉRIODES DE L’ ÉPOQUE CONTEMPORAINE

Les révolutions industrielles
Les révolutions industrielles, qui ont marqué les 18 e et 19 e siècles, est un moment charnière dans l’histoire de l’Occident, elle a donné lieu à des mutations techniques, économiques et sociales importantes. La Révolution industrielle se décompose, par ailleurs, en plusieurs révolutions : la révolution agricole, la révolution urbaine, la révolution commerciale, la révolution technique et la révolution sociale.

La naissance des Etats modernes
Au 19
e siècle, on assiste dans tous les pays industrialisés à la transformation de la société. La population déplace vers les villes. Les ouvriers vivent dans des conditions difficiles, des grèves éclatent souvent. La bourgeoisie domine la vie économique, elle détient les richesses et le pouvoir politique. Des pays se transforment et connaissent la prospérité économique : L’unité italienne (1861). La création de l’Empire allemand (1871). Le Second Empire en France et La Commune (1871). L’empereur Mutsuhito ouvre le Japon au monde occidental (1867).

Colonisation et décolonisation
L’expansion coloniale des grandes puissances européennes aboutità une sorte « d’européanisation » du monde. Après avoir achevé, durant la première moitié du XIX e siècle, de soumettre l’Inde à sa domination, la Grande-Bretagne a pris possession de vastes territoires en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique. La France, qui a reconstitué son empire colonial en conquérant l’ Algérie et la Tunisie, puis, après s’être emparée des pays de la côte occidentale de l’Afrique et du golfe de Guinée, se tourne vers Madagascar et l’Indochine. La décolonisation opérée après la Seconde Guerre mondiale a revêtu le plus souvent les aspects d’un affrontement entre les nationalismes indigènes et les impérialismes blancs. Elle a emprunté plusieurs formes.

Les deux guerres mondiales
Le 20 e siècle est meurtri par deux guerres mondiales. La Grande Guerre (1914-1918), puis le nazisme et la deuxième guerre mondiale en (1939-1945).

Pour en savoir plus:

Premier Guerre Mondiale *

Chronologie

Seconde Guerre Mondiale *

Les nouvelles donnes (1945-1989)
Après la seconde guerre mondiale,
un monde s’éteint et un autre s’apprête à émerger avec une redistribution des cartes dans un «jeu» où les superpuissances vont bien vite tenter d’organiser, chacune à son avantage, la nouvelle donne géostratégique. Certes tout ne se fera pas du jour au lendemain. C’est bien à partir de 1945 que s’affirment dans tous les domaines – stratégique, politique, social, économique et scientifique – des changements fondamentaux.    

La fin du XXe siècle
De la fin du XX e siècle à l’entrée dans le troisième millénaire, le monde verra se dérouller , la domination américaine, le début de la construction européenne, la croissance du continent asiatique, les crises du Moyen-Orient, le sous développement de l’Amérique latine et l’Afrique, la montée en puissance de la globalisation des marchés et les réactions d’organisations antimondialistes.

Les gaz utilisés par les Allemands